Danny St-Pierre, l’homme rassembleur

Danny St-Pierre, l’homme rassembleur

Qui ne connait pas Danny St-Pierre ? L’inventeur de la poutine inversée (maintenant commercialisée). Celui qui a facilité les soupers de milliers de familles québécoises pendant deux ans à travers nos écrans. Celui qui a participé à la renaissance de la rue Wellington à Sherbrooke, en étant aux commandes du réputé restaurant Auguste pendant plus de 7 ans. À qui nous devons quelques fous rires les vendredis soirs aux côtés de Christian Bégin, ou des recettes controverséesou non avec Josée. Et, pour plus que tout, ses délicieuses métaphores, comparaisons et allégories tout en coupant un oignon à la vitesse de la lumière.

J’ai eu la chance -ou plutôt Danny qui a eu la gentillesse, de m’introduire dans son restaurant seulement quelques minutes après l’inauguration officielle de son brunch de fin de semaine à son tout nouveau restaurant, La Petite Maison. (Pour tout savoir sur le restaurant, c’est ici)

C’est donc à côté de la plonge et en faisant des vas-et-viens en cuisine que notre petit entretien a eu lieu.

Danny ! D’abord, merci de m’accorder quelques minutes avec toi. Alors voilà, troisième journée de terminée et premier vrai brunch de fin de semaine… Ça roule ?

Oui ça va super bien ! Pour le moment nous sommes très content de la réponse des gens. Juste ce midi, plus de 60 couverts et demain ça risque de doubler… C’est fou mais on aime ça !

Parle-moi un peu de ton nouveau projet…

Je n’ai pas énormément changé depuis l’Auguste. Bien sur j’ai évolué, beaucoup appris au cours des dernières années, mais la base reste la même : je cuisine pour faire plaisir aux gens. De l’épicurien à la personne qui est amplement satisfait d’un « steak-patate », je cuisine pour rassembler et non séparer. Mon objectif est de rendre heureux mes clients, autant par ce qu’ils mangent que par l’ambiance et le service. Rien ne vaut l’or du monde lorsque je vois mes clients partir avec un énorme sourire et qu’il vienne me remercier soit en personne ou par Facebook. 

J’ai l’impression que nous avons droit à un Danny assagi… Ai-je raison ? 

Je dirais que oui, dans le sens où je cuisine plus intelligemment. J’optimise mon temps, tout en minimisant les pertes. C’est pourquoi je peux me permettre d’en offrir plus aux gens, sans nécessairement augmenter les prix. (Ça, c’est vrai. À la lumière de ma première visite, on en a vraiment pour notre argent !) Ah et j’ajouterais, je pense que ma cuisine est plus saine… Plus de légumes, un peu moins de viandes… 

Alors… Le Danny assagi trouve t-il encore le temps de faire son jogging ? À quelque part entre tes services, pendant la sieste de ta petite Jeanne…

Je fais mon possible ! Je te dirais que les dernières semaines (et mois) ont été assez remplies… J’ai quand même perdu 20 livres !

Écoute, tu sembles être vraiment dans le jus, en plus je crois que tu as un groupe ce soir… Et tu as surement des pains ou des brioches au bacon à faire pour ton brunch de demain ! Alors je te laisse travailler. Merci énormément pour ton temps, on se dit à bientôt et je te souhaite le plus grand des succès pour ta Petite Maison !

La Petite Maison

5589 avenue du Parc, Montréal

Style de restaurant : Familial, prix raisonnables. En fait, très familial et prix très raisonnables !

On s’en tire pour combien : Menu brunch (du style à la bonne franquette sur plusieurs services, on aime beaucoup) et menu du jour à 20$

On y va quand : Du jeudi au dimanche pour le brunch ou le lunch. Ouverture prochaine en soirée. Et on y retourne souvent.

www.petitemaisonmtl.com

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire