Myriam et Sébastien du Rose Ross : couple restaurateur modèle de Montréal

sebastien_myriam_rose_ross

Myriam et Sébastien du Rose Ross : couple restaurateur modèle de Montréal

Myriam et Sébastien vivent le bonheur à deux depuis plus de 10 ans. Elle, prédestinée à la fine gastronomie en faisant ses débuts au côté de Normand Laprise au Toqué!, puis chez Alain Passard dans la Ville lumière, a décidé de bifurquer vers le stylisme culinaire. Lui, qui s’est occupé des fourneaux du Robin des Bois pendant plus de 10 ans, s’avère être un chef purement autodidacte et clairement passionné. C’est d’ailleurs lui la cause du Rose Ross, convainquant Myriam de réintégrer le monde de la restauration.

sebastien_myriam_rose_ross
©Facebook Rose Ross

Couple dans la vie, couple propriétaire d’un restaurant et couple en cuisine. J’ai plusieurs questions qui me brûlent les lèvres… Mais d’abord, je crois que beaucoup de Québécois aimeraient savoir votre secret !

Myriam : « L’amour ? Ça fait 10 ans que nous sommes en couple et nous avons toujours été capables de nous parler, de nous dire les vraies affaires. C’est certain que ce n’est pas toujours facile, mais le fait d’avoir les mêmes ambitions et objectifs nous aident grandement à surpasser les moments difficiles. »

J’imagine que ça doit être un bel atout. Comment cette force se transpose-t-elle en cuisine ?

Myriam : « Comme la communication et le travail d’équipe sont des vertus essentielles en restauration, je crois que c’est une de nos forces. Nous formons une superbe équipe. »

« Décrocher ». Est-ce un mot qui vous vient parfois à l’esprit ?

Myriam : « Le restaurant est encore trop jeune pour décrocher. Un resto c’est comme un enfant qui ne grandit pas ; il y a toujours des imprévus, quelque chose qui brise, une complication…

Sébastien : « Mais c’est un choix de vie ! Nous étions bien conscients de la réalité d’avoir un restaurant. »

On le sait très bien, il n’y a qu’un chef en cuisine… Qui est le chef ?

Sébastien : « C’est elle ! Mais un est complémentaire à l’autre, c’est un travail d’équipe. Myriam est la plus minutieuse et celle qui s’assure de la standardisation et de la constance. Comme j’ai tendance à m’éparpiller dans mes idées, j’ai besoin d’elle pour me remettre en place ! »

Myriam : « Ça s’est fait tout seul, c’est organique. Sébastien apporte beaucoup d’idées et je fais en sorte de rendre le tout opérationnel. »

Définitivement, vous me semblez très heureux dans votre choix de vie. Parlez-moi de quelques côtés négatifs.

Sébastien : « Comme tu le mentionnais tout à l’heure : le fait de ne pas pouvoir décrocher. Il y a toujours des pop-ups concernant le restaurant, peu importe ce que nous faisons ! »

Le Rose Ross… Parlez-moi un peu de votre restaurant.

Sébastien : « Le Rose Ross est un restaurant de quartier. Nous travaillons avec des produits de qualité, tout en suivant les saisons. Je dirais que nous faisons une cuisine féminine. »

Une cuisine féminine ?

« Oui ! On rend hommage à nos grands-mères; celles qui cuisinaient pour prendre soin des gens, pour réconforter, pour faire plaisir… D’ailleurs, Rose Ross est la grand-mère de Myriam. »

Myriam : « Comme a dit Sébastien, on se qualifie comme un restaurant de quartier. En travaillant toujours avec des produits frais, nous nous efforçons d’être le plus abordables possible afin de revoir les gens. C’est tellement plaisant de reconnaître des visages ! »

C’est vrai, on ne se trompe pas avec une cuisine réconfortante… Quel est votre plat fétiche ?

Myriam : « Quelques items sont sur le menu depuis le tout début, mais en termes de réconfort, notre magret de canard rôti est difficile à battre ! »

Sébastien : « Aussi, tout est une question de contexte… À 30°C, il ne sera pas aussi apprécié qu’à -30°C ! »

Tout à fait d’accord ! Alors à 30°C, on se réconforte avec quoi ?

Sébastien : « Un bon plat d’asperges de saison… »

J’adore !

Enfin, ce qu’on vous souhaite en 2017-2018 ?

Sébastien : Que notre « bébé » grandisse et de réussir à créer une communauté autour du Rose Ross.

Myriam : Et bien sûr que le resto déborde !

interieur_rose_ross
asperge_champignong_rose_ross
cuisse_lapin_rose_ross
rose_ross

Rose Ross

Aux commandes de la cuisine : Myriam Pelletier et Sébastien Courville

Style de restaurant : Familial, travaillant des produits de saison.

On s’en tire pour combien : Pour une entrée, un plat et un dessert, comptez près de 50$ par personne.

On y va quand : Mardi au samedi à partir de 17h, ainsi que pour le brunch du dimanche, 10h-14h.

3017 Rue Masson, Montréal, QC H1Y 1X7 

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire