Le restaurant Fantôme frôle la perfection

Restaurant Fantôme - Le Cuisinomane

Le restaurant Fantôme frôle la perfection

Devrais-je débuter ce billet en vous parlant du lieu à la fois sobre et mystérieux mais franchement intime et chaleureux ? Ou du service amical, — mais pas trop —, attentif et professionnel ? Ou encore du talentueux chef Jason Morris, pouvant maintenant jouir d’une liberté totale en cuisine après avoir fait ses preuves à la Maison Boulud, au Milos, au Grumman 78 et quelques restaurants étoilés à Copenhague et à New York ?

Peu importe par quel chemin je m’y prendrai, le dénouement de cet article restera identique : le restaurant Le Fantôme est sincèrement un incontournable à Montréal.

Jason Morris - LE Fantôme

J’avoue que l’enseigne très énigmatique et minimaliste à l’extérieur et la pyramide de chandelles fondues qui nous accueillent à l’entrée peuvent provoquer un certain doute, voire même des frissons, surtout en sachant l’inspiration du « Fantôme ». Selon la légende, deux prostituées — Mary Gallagher et Susan Kennedy — travaillaient beaucoup dans le quartier. Un jour, jalouse de la beauté de Mary, Susan Kennedy l’assassina. Depuis son meurtre en 1879, la légende stipule que son âme hante encore le quartier par des apparitions tous les 7 ans. Sa dernière apparition daterait de 2005

Le Fantôme

Revenons au vrai Fantôme, puisqu’une fois installé sur une des trentaines de places que possède ce restaurant, vous oublierez rapidement tout tracas. Pendant que vous observerez les murs ornés de toiles abstraites créées par Lee Morris, grand-père de Jason, il y aura certainement un souriant Kabir Kanpoor qui viendra gentiment vous saluer. Complice et associé du chef, Kabir remplie son rôle de directeur de salle à merveille, remerciant sans doute toutes ces années passées au restaurant de son père, Le Taj, plus vieux restaurant de cuisine indienne dans l’est du Canada.

Comme la cuisine du Fantôme est majoritairement locale et de saison, le choix de menu (changeant pratiquement à toutes les semaines) est très limité et on aime. La seule décision sera si vous optez pour un 6 ou 9 services, puis votre choix d’accord parmi une très belle sélection de vins, majoritairement en viticulture biodynamique.

Menu minimaliste, description minimaliste, mais le service et le goût est loin de l’être. Cette soirée-là, au menu : Champignons, Crabe, Poularde, Portobello, Cavatelli, Poisson & jus, rôti, Porcelet & palourdes, Cookies and cream, puis Rocher volcanique.

Le chef ose et surprend : il s’amuse en cuisine et ça lui va bien. Attendez-vous à manifester quelques wow, mmmmh ou encore incroyable !  9 services pourraient vous intimider mais vous ne voudrez pas que l’expérience se termine. Les portions sont petites, délicates, extrêmement bien pensées et travaillées.

Au seul moment de la soirée où une légère déception effleura mon esprit, Tiffany, notre savante hôtesse, a su remédier à la situation en nous proposant le fameux sandwich. Celui qui a tant fait parler, qui a certainement semé des doutes chez plusieurs, mais qui a conquis même les plus sceptiques. Ce fameux PBFG&J, à savoir le sandwich beurre d’arachide, confiture et foie gras. Même si ce dernier n’est plus officiellement sur le menu, il est tellement resté ancré dans l’identité du Fantôme qu’il y restera à jamais.

Une seule visite confirme amplement sa place dans le top 10 des meilleurs nouveaux restaurants canadiens en 2016, selon EnRoute. Le menu 9 services (et plus avec les petites surprises) à 69 $ est certainement l’un des meilleurs rapports qualité-prix que la scène gastronomique montréalaise a à offrir.

Longue vie au Fantôme !

Restaurant Fantôme - Le Cuisinomane
Restaurant Fantôme - Le Cuisinomane
Restaurant Fantôme - Le Cuisinomane

Le Fantôme

On aime : L’extraordinaire équipe en salle, qui offre un service impeccable, dont j’ai rarement eu droit

On adore : l’expérience intégrale du Fantôme

On oublie : bien que je peine à trouver un point négatif, le Rocher volcanique fût le point faible de la soirée, ne reflétant pas les 8 services précédents. J’aurais préféré un peu plus de finesse pour conclure cette incroyable et étonnante soirée.

Aux commandes de la cuisine : Jason Morris

On s’en tire pour combien : Menu 9 services à 69 $

On y va quand : Du mardi au dimanche, 18h-22h

1832 Rue William, Montréal
(514) 846-1832
Facebook : @RestoFantome
Instagram : @RestoFantome
© Photos : Facebook Le Fantôme
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire