Joiea Sociale, restaurant italien prometteur dans le Vieux-Montréal

burrata_joieasociale

Joiea Sociale, restaurant italien prometteur dans le Vieux-Montréal

Eh oui, pour ceux qui ne le savaient pas encore, le restaurant phare du chef Joe Mercuri – le Mercuri -, a fermé au printemps dernier. Le local, situé sur la rue Wellington à quelques pas de la rue McGill dans le Vieux-Montréal, n’aura pas été désert bien longtemps… Gracieuseté du groupe Ville-Marie (Decca77, L’Atelier d’Argentine, Wienstein & Gavino’s), qui s’est rapidement mis en marche en lançant Joiea Sociale, un restaurant italien où l’aperitivo y est servi à sa plus pure tradition, tout en proposant un menu plus élaboré de plats authentiques italiens.

entree_joiasociale

En plus de l’expérience gastronomique, Joiea Sociale propose également des cours de cuisine… Eh oui ! Avec un minimum de cinq personnes, il est possible de parfaire ses connaissances et habiletés en cuisine italienne grâce à une variété de classes où vous mettrez certainement la main à la pâte.

Celui qui assure l’authenticité et la sapidité des recettes est le chef Luigi Greco, originaire de la région de Vénétie, en Italie. D’ailleurs, le menu est très complet. Antipasti, salades, pâtes et risottos, pizzas, poissons, viandes, accompagnements… Même les plus difficiles seront bien servis !

aperitivo_joiasocial

Lorsque j’ai eu le plaisir de découvrir ce nouveau concept, j’ai eu la chance de déguster une belle variété des spécialités de l’endroit; calamars frits, polpette, burrata, sorrentino con ricotta e limone(raviolis farcis à la ricotta et au citron, qui s’avère également être un favori de l’équipe), gnocchi bolognese, pizzas, flétan et bien sûr, les desserts. Oui, ce fut une soirée bien gourmande !

Sans faire la critique de l’entièreté des plats goûtés, je peux néanmoins divulguer les hauts et les bas de ma dégustation, de manière à aiguiser vos choix si vous compter visiter le Joiea prochainement.

Mes « tops » de la soirée, à commander :

  • Les calamars frits : Parmi les très bons que j’ai goûté à Montréal. L’épaisseur de la panure n’est ni trop mince, ni trop épaisse, très savoureuse et le mollusque aucunement caoutchouteux;
  • Les Polpette: Ces petites boulettes habituellement constituées de veau, de porc et/ou de bœuf figurent parmi mes favoris de l’aperitivo Celles du Joiea sont classiques et très bonnes !
  • Sorrentino con ricotta e limone : Ces raviolis de forment circulaire sont très satisfaisants. La pâte est bien fine et parfaitement cuite, puis la sauce au beurre de sauge et citron est riche et équilibrée, gracieuseté de l’acidité du citron et de son zeste.
  • La Burrata : Rien d’extravagant ici, mais une burrata fraîche accompagnée de tomates cerises confites, noix de pin et basilic est toujours un choix gagnant !
  • Ciabattino di pesche : Cette tarte-croustade aux pêches servie avec une mascarpone à la vanille était superbe ! Le mélange d’épices, le jeu de texture et les saveurs franches rendaient ce dessert si plaisant à savourer.
aperitivo_joiea
Calamars et polpette
burrata_joieasociale
La burrata très classique mais excellente !
sorrentino_joiea
Sorrentino con ricotta e limone

Les plats à améliorer :

  • Les pizzas : Ahhh, la pizza !! Si simple, mais si difficile à maîtriser. Trois éléments constituent une pizza : la sauce, les garnitures, puis la pâte. Une très bonne pizza réside dans la réalisation de ces éléments, ainsi que de l’harmonie entre eux. Les deux pizzas dégustées au Joiea (la margherita et la verde) n’avaient malheureusement que deux des trois facteurs; les sauces et les garnitures. Dommage que la pâte soit si fade, robuste et un peu trop « pâlotte ». Certainement un élément à retravailler, surtout ayant un four à bois de ce calibre !
  • Le flétan en croûte de pistaches : À lire la description de ce plat, j’avais si hâte d’enfoncer ma fourchette dans la tendre et délicate chair du flétan, un de mes poissons favoris. Nul besoin de vous dire que j’ai été bien déçu de la surcuisson du poisson et de la (trop) timide croûte de pistaches. La réalisation d’un bon plat de flétan est si difficile à maîtriser ! J’espère de tout cœur que la cuisine aura fait le point sur cette assiette qui selon moi, se glisserait facilement parmi les « tops » de l’endroit !
  • Gelato de tiramisu : Une note à donner sur les saveurs de ce dessert ? 10/10. La texture du gelato ? 5/10. Ne vous attendez donc pas à un gelato, mais davantage à un mélange d’une glace et d’un sorbet. Sans pour autant être désagréable à manger !
pizza_joieasociale
Pizzas malheureusement plus belles que bonnes !
fletan_joieasociale
Flétan en croûte de pistaches
dessert_joiea
Gelato et crumble aux pêches

Voici donc ma brève critique des plats dégustés lors de ma soirée. Sommes toutes, est-ce que je recommande le Joiea Sociale ?

Oui, pour vivre l’expérience de L’Apéritivo entre amis ou collègues, tous les jours de 17h à 19h30.

Oui, pour passer une belle soirée dans une ambiance très agréable, où la nourriture est un bon prétexte de partage, d’agrément et de plaisir.

Oui, pour peaufiner ses techniques en cuisine italienne.

Enfin non, pas pour les pizzas ! (ou enfin, pas encore)

interieur_joiea
Le décor très impressionnant

Joiea Sociale

 

On aime : L’ambiance jeune et festive, le personnel et l’accueil des plus chaleureux.

On adore : L’Aperitivo : On commande tous les antipasti, des apérol spritz et vous avez tout pour passer une soirée parfaite ! (Surtout, n’oubliez pas de m’inviter 😉 )

On oublie : Les pizzas et je donnerais une deuxième chance au Flétan

 

Aux commandes de la cuisine : Luigi Greco

Style de restaurant : Italien

On s’en tire pour combien : Antipasti 7$-15$, Pâtes 16$-21$, Pizzas 12$-16$, Viandes et poissons 25$-38$

On y va quand : Du lundi au vendredi pour le lunch. Du lundi au samedi dès 17h, pour débuter avec un parfait Aperitivo!

 

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire