Tendances alimentaires 2019 : mes 10 prédictions

tendance_alimentaire_2019

Tendances alimentaires 2019 : mes 10 prédictions

En 2018, nous avons assisté à un essor du fast-foodsanté, du règne végétal, de la lutte au gaspillage alimentaire, des légumes moches, du phénomène Instagram… Nous avons été de plus en plus curieux à savoir d’où venaient les aliments de notre panier, allant du cochon jusqu’au sac de carottes. Si 2017 était l’année de l’avocat — bien que nous en retrouvons encore un peu partout sous toutes ses formes —, l’année 2018 a été une année où son essor a stagné. En 2019, mangera-t-on encore autant avec les yeux ? Allons-nous commencer à nous faire servir par un robot ? Quels aliments connaîtront un essor fulgurant ? Allons-nous toujours boire du lait de vache ? Les légumes seront-ils toujours tendance ?

Assez posé de questions, voici mes prédictions des tendances alimentaires en 2019
1- La vague des tendances de l’Asie se poursuivra

En 2018, plusieurs tendances asiatiques ont littéralement — pardonnez-moi l’expression —, frappé de plein fouet Montréal. Pensons au gâteau au fromage japonais, les crêpes soufflées, la crème glacée à l’azote liquide, le bubble tea et tout récemment, c’est la chaîne HotStar qui fait fureur avec son poulet frit de la grosseur d’une main. Tandis que ces tendances vont tranquillement s’étendre en région, Montréal restera, après Toronto, la terre d’accueil de ces tendances. Il semblerait que la prochaine vague sera le taro (comme une patate douce, mais mauve), qui prendra la forme de gâteau, de glace, de beigne, d’infusion ou autres… Serait-ce le prochain matcha ?

 

2- « Swap everything » (Désolé, je n’ai pas trouvé un terme aussi révélateur en français)

Lait de pois chiche, lait d’avoine, lait de noix de macadam, lait de noisette… Spaghetti de courgettes, de betteraves, de carottes… Glaces à base de pois chiche, de bananes, de noix de coco, de noix de cajou, d’avocat… En 2019, tout pourra être substitué par tout.

 

3- Le règne du chou-fleur

Si vous êtes déjà tanné du chou-fleur dans votre assiette, je vous conseille de prendre votre mal en patience. En 2019, non seulement on continuera à le rôtir ou à le griller, mais on le consommera en riz, en croûte à pizza et même en « ailes de poulet ».

 

4- Avez-vous dit insectes ?

Criquets à grignoter, barre énergétique aux grillons, ou encore quelques grillons rôtis en finition d’un plat pour ajouter un peu de texture et d’originalité. Oui, c’est bien une réalité que nous devrons apprivoiser, car cette tendance deviendra une habitude. En plus d’être très bon pour la santé, l’empreinte écologique des insectes est énormément moindre que la viande.

 

5- La technologie en cuisine et en salle à manger

Montréal vient d’accueillir le premier robot barman en Amérique du Nord. Le grand chef Jérôme Ferrer (Europea) s’apprête à ouvrir un tout nouveau concept de restaurant où la technologie sera partie prenante de l’expérience client, et dont René Richard Cyr (Céline Dion, Cirque du Soleil) a pris un malin plaisir à signer la mise en scène. Plus tôt cette année, Paris a inauguré un robot pizzaiolo. Les tablettes en salle sont de plus en plus utilisées. À quoi assistera-t-on en 2019 ?

 

6- Pour notre santé intestinale !

Le kombucha, le kimchi et la choucroute continueront à faire leur chemin dans nos réfrigérateurs. Mais ce n’est pas tout : en 2019, les aliments fermentés auront la cote. Bienvenue au kéfir, cornichons, miso, fromages de lait cru et pain au levain. Parce que notre intestin est quand même notre deuxième cerveau !

 

7- Le retour en force du gluten

2019 sera l’année des boulangeries artisanales et des pizzerias. Les boulangeries ont à cœur la qualité et la provenance des grains. Le produit est minutieusement travaillé afin de ne pas perdre ses qualités nutritionnelles et plus souvent qu’autrement, la levure chimique est remplacée par du levain. Cela rend non seulement le pain plus savoureux, mais le rend également plus digeste. Même histoire pour les pizzerias, puisque l’on sait très bien qu’une bonne pizza réside dans une croûte à la fois goûteuse et aérienne. Le processus pour y arriver ? L’utilisation d’une farine de qualité, ainsi que la fermentation de la pâte ! Gluten, je t’aime.

 

8- Sésame, livre-moi de la nourriture !

La commande à l’auto est tellement année 1990. Et le temps où le choix pour se faire livrer à la maison se limitait à du poulet BBQ ou de la pizza est tellement année 2000. Aujourd’hui, nous sommes qu’à deux doigts d’avoir la possibilité de se faire livrer littéralement tout, que l’on ait envie de manger des tacos, une salade repas, de l’indien, une soupe ramen, des dumplings ou même un steak. Des fleurs pour surprendre sa douce et de se racheter parce qu’encore une fois, vous avez troqué les poêlons pour votre cellulaire ? Il n’y en a pas de problème.

 

9- « Less is more »

On consommera moins, mais mieux. On développera notre curiosité à propos de la provenance des aliments que nous mettrons dans notre panier d’épicerie. On posera davantage de questions à notre épicier, notre boucher ou notre poissonnier. On va vouloir que notre agneau vienne de Kamouraska et non de la Nouvelle-Zélande, notre flétan de la Gaspésie, puis on fera tout pour que notre bœuf provienne d’une ferme locale, à l’instar de nos voisins du sud. Et tout cela, même si ça a un prix !

 

10- Le Cannabis

Je vais volontairement m’abstenir sur ce sujet.

 

©Photo à la une : Freepik

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire