11 plats emblématiques de Montréal à savourer au Timeout Market

Time Out Market Montreal-club-chasse-et-peche

11 plats emblématiques de Montréal à savourer au Timeout Market

La grande annonce fut dévoilée dès les premiers jours de l’année 2019. Après Lisbonne, Miami, New York, Boston et Chicago, la halle gastronomique Timeout Market arrive à Montréal, dans le Centre Eaton. À ces villes s’ajouteront prochainement Dubaï, Londres et Prague.

Timeout_market_montreal_le_cuisinomane
©Le Cuisinomane

En s’installant dans les plus grandes villes du monde, la mission du Timeout Market est de refléter, dans un seul espace, sa scène gastronomique. Autrement dit, qu’un touriste (ou Montréalais) ressorte de ce terrain de jeu pour gourmands avec un bel aperçu de ce que la ville peut offrir au niveau gastronomique.

Pour se faire, l’équipe du Timeout a dû soigneusement sélectionner plusieurs acteurs de la gastronomie montréalaise. Ceux qui, année après année, écrivent l’histoire en redéfinissant ce qu’est la gastronomie d’ici et qui font fièrement rayonner le Québec à l’international.

Time Out Market Montréal_chefs
La famille du Timeout Market ! ©Patricia Brochu

Après vous avoir dévoilé et présenté l’ensemble des chefs et restaurateurs dans cet article, ici, je vous présente 11 plats emblématiques de la scène gastronomique montréalaise disponibles au Timeout Market Montréal qui, selon moi, tout Québécois doit savourer au moins une fois dans sa vie.

Ces créations, en plus d’avoir été réalisées par des chefs à qui nous devons l’essor et le rayonnement de notre gastronomie au niveau international, font partie du décor montréalais depuis plusieurs années, et ne sont pas prêts de disparaître. Vous allez voir que Montréal n’aura jamais été aussi multiculturel que ça, et c’est beau à voir !

 

11 plats emblématiques de Montréal à (re)découvrir au Timeout Market

 

Le restaurant : Olive + Gourmando

Le plat : Le sandwich cubain (quoique tous les items du menu sont des incontournables du O+G, figurant sur le menu depuis le début)

Pourquoi : Je me demande comment les Montréalais — et touristes venant que pour ce sandwich —, réagiraient si Olive + Gourmando retirait le Cubain. Je n’ose même pas imaginer ! Ce sandwich est simplement parfait : le craquant du pain, le fondant, l’onctuosité et la décadence du fromage, le fumé de la pancetta, la gourmandise du rôti de porc… Sans oublier la fameuse mayonnaise cubaine qui n’est maintenant plus un secret, puisque la chef Dyan Solomon dévoile la recette à l’intérieur de son dernier livre.

olive_gourmando_cubain
Sandwich cubain du Olive + Gourmando ©Olive et Gourmando

Le restaurant : Le Club Chasse et Pêche

Le plat : Tartelette fine aux champignons, cheddar âgé, roquette

Pourquoi : Dans la catégorie « restaurateurs modèles », Hubert Marsolais et Claude Pelletier sont certainement dans le haut de la liste. Oui, c’est le Club Chasse et Pêche — une institution du Vieux-Montréal depuis plus de 15 ans —, mais c’est aussi Le Filet, Le Serpent et les Il Miglio. Et si vous avez connu le restaurant Cube au début des années 2000, c’était également eux. Tout ça pour revenir à la tartelette aux champignons qu’ils proposent fièrement au Timeout, un plat datant du Cube en 2001. Signe que ce plat a magnifiquement traversé le temps, c’est mon favori absolu du Timeout Market Montréal.

Time Out Market Montreal-club-chasse-et-peche
Tartelette aux champignons du Club Chasse et Pêche - ©Patricia Brochu

Le restaurant : Charles-Antoine Crête et Cheryl Johnson (Montréal Plaza)

Le plat : Bourgots gratinés et beurre de miso

Pourquoi : Toutes les raisons sont bonnes de s’offrir un souper au Montréal Plaza — surtout lorsque c’est le temps de célébrer ! Néanmoins, plusieurs Montréalais (et portefeuilles) seront bien contents d’apprendre qu’il ne sera plus nécessaire de se déplacer pour se faire plaisir avec un grand classique du Montréal Plaza, les décadents bourgots gratinés, avec beurre de miso. Un vrai plaisir !

Le restaurant : Romados

Le Plat : Demi-poulet portugais, avec frites

Pourquoi : Qu’on le veuille ou pas, le Romados est un emblème de la ville. Ancré dans le paysage montréalais depuis plus de 20 ans, son poulet, badigeonné de sauce piri-piri, que l’on arrose d’huile piquante, reste parmi mes favoris de la ville. Je n’ai pas parlé des frites, mais elles font définitivement partie de l’expérience.

Romados_Crédit photo_ Romados Montréaljpg
Poulet et frites du Romados ©Romados Montréal

Le restaurant : Grumman’ 78

Le plat : Taco banh mi

Pourquoi : Si l’on peut apercevoir des camions de rue dans le décor montréalais depuis plusieurs années, c’est en grande partie grâce à Gaëlle Cerf, une grande pionnière de ce mouvement avec le sien, le Grumman’ 78. Bien que ses tacos aient toujours été très populaires, celui au banh mi est un des premiers qui a été créé. Plus de 6 ans plus tard, le revoici au Timeout Market.

Time Out Market Montréal - Grumman
Tacos du Grumman ©Patricia Brochu

Le restaurant : Hof Sucré (Hof Kelsten)

Le plat : Babka au chocolat

Pourquoi : Au printemps, à l’été, en automne, comme en hiver… Le babka au chocolat du boulanger Jeffrey Finkelstein est certainement l’une des raisons pourquoi sa boulangerie attire les foules 12 mois par année. Aujourd’hui, pour de nombreux Montréalais, babka au chocolat est directement associé à Hof Kelsten, le rendant, à cet effet, une gourmandise emblématique de la ville.

babka_hof_kelsten
Babka au chocolat du HofSucré (Hof Kelsten)

Le restaurant : Foxy

Le plat : La feta maison, avec garnitures de saison

Pourquoi : Non seulement la feta maison (servie avec un délicieux et aérien flatbread grillé) est sur le menu depuis le jour 1 du Foxy, mais c’est possiblement en partie grâce à ce plat que le restaurant a été nommé dans le top 10 des meilleurs nouveaux restaurants en 2016 (5e) selon EnRoute.

Time Out Market Montréal - Foxy feta
Fêta maison du Foxy. ©Patricia Brochu

Le restaurant : Paul Toussaint

Le plat : Cornouaille à la Jerk, riz au pois et plantains

Pourquoi : Chef Paul Toussaint a définitivement aidé à rendre « trendy » la cuisine haïtienne à Montréal lorsqu’il a ouvert, en 2016, le restaurant Agrikol. L’accueil a tellement bien été reçu, que le restaurant s’est glissé au 6e rang dans le top 10 des meilleurs nouveaux restaurants en 2016 selon EnRoute.

Le restaurant : Le Red Tiger

Le plat : Salade de papaye

Pourquoi : En ouvrant le Red Tiger en 2015, Dan Pham et son chef Phong Thach s’étaient donné comme mission de faire découvrir aux Montréalais la cuisine de rue vietnamienne. On peut qu’aujourd’hui c’est mission accomplie ! Et que serait-ce le Red Tiger sans sa salade de papaye « shakée » à la minute ?

le_red_tiger_papaye
© Jeff Frenette Photography / dezjeff

Le restaurant : Burger T! (Toqué!, Brasserie T!, Beaumont)

Le plat : Le burger de bœuf

Pourquoi : Bien que le burger de bœuf soit indéniablement un plat phare de la Brasserie T!, j’ai nommé ce burger comme étant un emblème de la gastronomie montréalaise grâce à l’attention portée sur chaque ingrédient que le chef Normand Laprise utilise. Bœuf des Cantons-de-l’Est, fromage du Québec et légumes de fermes locales garniront généreusement (mais pas trop !) chacun des burgers du Burger T!.

Time Out Market Montréal - Burger T.CRÉDIT PHOTO 0 Patricia Brochu - 25
Burger du Burger T! ©Patricia Brochu

Le restaurant : Moleskine

Le plat : La pizza « Margherite »

Pourquoi : Je ne vous apprendrai rien si je vous disais que la pizza a connu un essor incroyable depuis les dernières années. Grâce au savoir-faire de plusieurs grands chefs montréalais, on peut maintenant déguster des pizzas dignes de ce que l’on peut retrouver à Naples. La pizza du chef Frédéric St-Aubin du Moleskine ne fait pas exception, grâce à une pâte souple et des garnitures de qualité, provenant d’artisans québécois.

Time Out Market Montréal_moleskine
La Margherite du Moleskine ©JF Galipeau

Crédit photo à la une : Patricia Brochu

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire