Restaurant 3734 – table incontournable dans Saint-Henri

3734_restaurant

Restaurant 3734 – table incontournable dans Saint-Henri

Dans une scène gastronomique montréalaise à tout le moins époustouflante, où l’omniprésence des médias font des chefs des stars, où les nouveaux restaurants sont conçus oui pour plaire aux clients, mais avec une conscience grandissante pour séduire Instagram et les réseaux sociaux de ce monde, et où la recherche du plat le plus instagrammable est dorénavant quasi le critère #1 avant de choisir un restaurant, il peut être très difficile — même pour les restaurateurs les plus chevronnés à Montréal —, de savoir sur quel pied danser.

Si je vous posais la question : Comment tirer son épingle du jeu dans cette industrie tellement incertaine, parfois même éphémère, quand votre désir le plus profond est de simplement rendre vos clients heureux ? Vous me répondriez sans doute : en offrant des plats de haute qualité, minutieusement préparés et savamment dressés. En créant un environnement de convivialité où l’on se sent bien, en s’entourant d’un personnel au service d’abord professionnel, mais tout aussi dynamique et courtois. En adhérant à ses convictions en mettant de l’avant des produits québécois allant du légume jusqu’à la viande, en passant par les spiritueux et le pinard… Oui, et après ?

Espérer ? Espérer qu’un critique vienne faire l’éloge du restaurant dans son ensemble complet ? Espérer de créer un plat trendy que tous les foodies s’empresseront de venir « just for the gram » ? (Traduction, juste pour publier LA photo sur Instagram et accumuler les likes). Eh bien, non.

Parce que les gens qui espèrent ne réussissent pas. Ce sera un autre restaurant parmi tant d’autres qui vient, espère, et repart en tentant de ne pas trop faire de marques.

restaurant_3734_montreal

Ce long préambule m’est venu en tête, alors que j’étais paisiblement installé au bar du restaurant 3734. Vous savez, ces soirées où les plats arrivent et repartent sans la moindre miette ou larme de sauce, tous plus étonnants et oh combien délicieux les uns que les autres. Ces soirées où vous vous sentez apprécié, que vous n’êtes pas « qu’un simple client ». Ces soirées où le temps s’arrête.

Et de là, en toute fin de soirée, il me vient une autre question : comment est-ce possible que dans ce genre de restaurant, un vendredi soir assez achalandé, que ce ne soit pas plein à craquer et que le maître d’hôtel soit forcé à refuser des réservations ? En plus dans le quartier de Saint-Henri, que je considère étant l’un des quartiers les plus agréables de Montréal ?

bar_3734

Laissez-moi vous présenter le restaurant 3734, situé au 3734 rue Notre-Dame dans le quartier Saint-Henri. Le 3734 est exactement la réponse que vous m’avez mentionnée plus haut (ou plutôt, que j’ai soutiré de vos pensées). Ambiance conviviale, service amical et professionnel, nourriture exquise, étonnamment (vraiment) abordable… Tout le kit.

Cet endroit chaleureux d’une cinquantaine de places est géré par trois hommes d’affaires fort sympathiques, talentueux et passionnés. Cela fait d’ailleurs leur charme et vous le noterez dès que votre nez franchira la porte. Le premier est Emmanuel Goubard, propriétaire des Entrepôts Dominion, ancien chef de l’ambassadeur des États-Unis et de l’Auberge Saint-Gabriel. Le second est Maxime Tremblay, comédien, mais également celui qui gère les opérations du restaurant. Celui qui complète le trio est Franco Parreira, directeur du service traiteur du restaurant, Parreira Traiteur. Épaulés par une jeune équipe dynamique et compétente en salle, puis consolidée par le talentueux chef Alexandre El Cherif, je vous promets que vous serez entre bonnes mains.

interieur_3734

L’ambiance au 3734 est plutôt décontractée, laissant place autant à une soirée en tête à tête, qu’à une soirée de découvertes bien gourmandes entre copains. La formule a aussi été pensée pour offrir des plats à partager entre 14$ et 21$, que l’on a fort intérêt à partager, avec un menu aussi invitant que celui-ci. Quelques plats sont là pour rester, tandis que d’autres font la valse des saisons.

Deux visites à tout le moins gourmandes m’ont permis de me faire une tête sur presque l’entièreté du menu… Voici mes recommandations !

boudin_3734
Le boudin du 3734 fait définitivement partie des classiques de la maison

Parmi les classiques de la maison ; le boudin maison, le tartare de bœuf et le pappardelle aux champignons sont franchement bien réussis.

Le premier — d’une texture onctueuse sans être granuleuse —, est d’une délicatesse même, surtout lorsque la pelure d’oignon marinée vient jouer dans les parages pour agrémenter la bouchée.

Le tartare, additionné de noisettes, de fines lanières d’oignon mariné, de chips de pomme de terre et d’une purée de poivrons, est le parfait exemple d’un tartare exécuté à la perfection ; les textures y sont, l’assaisonnement est à point et la balance des saveurs est maîtrisée.

restaurant_3734_montreal
Le tartare, un autre classique du 3734

Le pappardelle, parce qu’il y en a effectivement qu’un (preuve que la pâte est faite maison) reste très classique, mais Dieu sait que j’adore les classiques, surtout quand vient le temps de parler d’une pâte aux champignons sauvages. Un total de quatre ingrédients pour un maximum de saveurs : pâte maison, mélange de champignons, parmesan, puis quelques herbes pour la fraîcheur. Basta.

restaurant_3734_montreal
Le pappardelle

Les plats changeant sur le menu sont toujours un bon moyen de laisser aller la créativité et le savoir-faire d’un chef. Prenons comme exemple cet omble de l’arctique confit, un peu trop salé selon moi, mais fondant littéralement en bouche et très bien supporté par les chanterelles et les betteraves. Un genre de surf and turf… Très intéressant !

Puis, comment expliquer la joie de déguster ce magnifique plat de courge rôtie surmontée de fromage féta fouetté, de raisins séchés et frais, de graines de tournesol et d’herbes fraîches… Me croirez-vous si je vous dis que je l’ai commandé à deux reprises avec mon compagnon de la soirée ?

restaurant_3734_montreal
Omble confit
restaurant_3734_montreal
La courge, mon coup de coeur de la soirée

Enfin, vous ne devez pas quitter les lieux sans vous être fait remémorer un souvenir d’enfance avec ce Milk & Cookie, à savoir une réinterprétation très créative et jouissive du biscuit aux pépites de chocolat trempé dans le lait… Je ne vous en dis pas plus !

restaurant_3734_montreal
Une très belle variation sur le thème Milk and cookie

Alors, la prochaine fois que vous vous demandez où aller manger, au lieu de faire la course aux restaurants et plats les plus instagrammables de Montréal, faites-vous réellement plaisir en allant au 3734. Et si je vous disais que tous leurs plats sont effectivement de calibre Instagram ?

emmanuel_goubard

Restaurant 3734

 

Aux commandes de la cuisine : Alexandre El Cherif

Style de restaurant : Raffiné, sans être guindé. Cuisine du marché

On s’en tire pour combien : Une quarantaine de dollars par personne, excluant boisson, taxes et service.

On y va quand : Du mardi au samedi soir

 

Facebook : @3734NotreDame

Instagram : @3734NotreDame

Site web : http://3734.ca

3734 rue Notre-Dame Ouest, Montréal

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire