Coronavirus X la scène gastronomique du Québec : j’ai peur

le_mousso-montreal

Coronavirus X la scène gastronomique du Québec : j’ai peur

En ce moment, j’ai peur. J’ai la chienne. Voici pourquoi.

Décidément, le Coronavirus dont bien des gens croyaient bénin il y a quelques semaines, n’a pas dit son dernier mot et moi, ça commence à me faire peur. Oui c’est certain, pour la santé des gens… Je crois que tout le monde est conscient de ça, on ne parle que de ça partout.

 

À lire aussi : plus de 30 restaurants à Montréal offrant des options à emporter ou en livraison

 

Moi, j’ai la chienne. J’ai la chienne pour la scène gastronomique de nos villes, de nos régions, de notre province, de notre pays. À l’intérieur de quelques heures, le nombre de restaurants qui ont fermé jusqu’à nouvel ordre me donne foutuement la trouille. Non, ce n’est pas le petit resto bouiboui du coin de la rue : ce sont de bons, et même de très bons restaurants qui sont sur la scène gastronomique depuis très longtemps qui ont décidés de fermer. Quant à la plupart des autres restos, c’est à effectif réduit qu’ils ont les « couilles » de rester ouvert, en doublant, triplant, quadruplant les précautions hygiéniques. En enlevant la moitié des tables pour offrir un espace plus sécuritaire.

Imaginez, on vient de passer les 3 mois les plus rough de l’année pour les restaurateurs. Même dans des conditions optimales, dans le mois de mars, 100 % des restaurateurs/chefs ont la chienne et font leur possible pour ne pas flamber les profits minimes de la haute saison de l’année précédente ; même ceux dont ça fait 25 ans qui existent, ils savent que rien n’est jamais acquis et ont juste hâte à ce que les bateaux de crabe quittent les bords, annonçant enfin le printemps et la belle saison.

Et là, avec le virus ? Je n’imagine même pas.

Imaginez si c’est ce qui cause la perte des restaurants comme La Chronique, Le H4C, Le Toqué!, l’Europea, Le Club Chasse et Pêche, L’Ile Flottante, pour ne nommer que ceux-ci ? Ça, ça me fout la trouille. J’ai peur pour notre gastronomie.

Oui, on doit absolument limiter nos sorties afin d’aider à aplatir la courbe pour reprendre le contrôle du COVID-19. Mais, on ne doit pas rester chez soi. Je vous invite tous à sortir ; moins, mais mieux. Choisissez votre restaurant favori et faites-vous dont plaisir ce weekend. Si le budget vous le permet, faites-le dont deux soirs d’affilés. Je vous confirme qu’en plus de vous faire plaisir, vous allez faire encore plus plaisir à votre chef, sommelier et équipe en salle préférés.

Aussi, plusieurs chefs ont décidé d’offrir plusieurs plats à emporter – une autre belle option pour les encourager.

Là, je parle pour les restaurants, mais c’est la même game pour les cafés de quartier, qui ont besoin de nous.

Sortez moins, mais sortez mieux. C’est la scène gastronomique de votre ville entière qui vous remerciera.

Maintenant, prions, faisons notre possible et quel plaisir ce sera de sortir en toute sécurité une fois le tout passé.

Restaurants offrant des options à emporter ou en livraison

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire