Pourquoi votre café à la maison n’est pas aussi bon que celui d’un café indépendant

comment_faire_un_bon_cafe

Pourquoi votre café à la maison n’est pas aussi bon que celui d’un café indépendant

Il n’y a rien de plus fâchant que d’aller dans un café, boire un café absolument délicieux, d’acheter exactement le même en grains pour la maison, puis lorsque vous le préparez avec votre machine, le résultat est plus que médiocre.

 

Mais pourquoi ?

 

Comment faire pour le rendre aussi bon ? Eh bien, il peut avoir plusieurs réponses. Beaucoup de variables entrent en jeu lorsque vient le temps de préparer son café à la maison, débutant par la machine en tant que telle et les grains de café. Je vais donc aborder ces deux sujets primordiaux, en espérant avoir des réponses à vos questions.

 

*Cet article est une collaboration avec Édika. Je suis hyper fier et heureux de m’associer avec ces professionnels et passionnés de café pour, certains m’entendront, partager la bonne nouvelle !

Bianca_edika_machine_cafe
Êtes-vous fait pour une machine manuelle ou automatique ?J'avoue que cette manuelle est absolument magnifique. ©Édika
Quelle machine est faite pour vous ?

 

Débutons par la machine. Ou non, mieux. Débutons par ce que VOUS aimez comme café. L’aimez-vous en espresso court ou allongé ? En américano ? En latté ? Cappuccino ? En filtre ? En bodum ? (Pour les biens de l’article, je vais seulement parler des cafés à base d’espresso)

Disons que vous préférez un café à base d’espresso (incluant donc américano, café au lait, cortado, etc.). Sachez que si vous avez une machine à café manuelle, les risques d’erreurs sont assez grands – d’autant plus si vous n’êtes pas le genre de personne qui sortira sa balance pour peser la quantité exacte de café à chaque fois, que vous n’avez pas l’habitude de calibrer votre durée d’extraction et surtout, de la laver. Par exemple, moi.

Trouver la machine qui répondra à vos besoins

 

Pourtant, je suis un énorme amateur de café, je sais comment le préparer de toutes les manières, mais mon café à la maison n’était simplement pas à mon goût ! J’avais une machine de base (manuelle), mais mon moulin n’était pas de qualité (acheté à moins de 100$ chez La Baie, sachant qu’un bon moulin qui ne brulera pas le café coûte au moins 300$). Aussi, je n’avais pas l’habitude de nettoyer de fond en comble ma cafetière… Et non, à 6h du matin quand je fais juste rêver à mon café, je ne sors pas ma balance pour peser les 22 grammes nécessaires, tout comme calculer le nombre de secondes lors de l’extraction pour arriver à +-30 secondes… Résultat ? Mon café était bien loin de goûter celui que j’avais bu la veille, dans mon coffeeshop préféré. Clairement, j’avais besoin d’une machine automatique.

GIGA6_edika_machine_cafe
Il y a une machine à café automatique pour tous les besoins. ©Édika
Manuelle ou automatique ?

 

J’ai eu l’occasion de rencontrer à plusieurs reprises Hind, experte en café pour Édika et je flirtais toujours… Pas avec elle, mais bien avec ses magnifiques machines à café de très haute qualité — probablement le meilleur que vous pourrez retrouver sur le marché. Un jour c’était une automatique. L’autre jour c’était la manuelle… Regardez celle-ci comment elle est magnifique ! Puis un bon jour, nous avons pris rendez-vous. Coup de foudre non seulement pour leurs produits, mais pour leur service très professionnel.

Après avoir évalué mes besoins et compris quel type de personne j’étais (vous vous souvenez, celui dont la balance reste cachée bien loin dans son tiroir), c’était clair que j’avais besoin d’une machine automatique. Et lorsque je dis automatique, c’est vraiment tout qui est automatique ; elle se nettoie toute seule (le rêve), elle moue les grains toute seule, elle filtre l’eau, elle coule le café exactement comme vous le voulez… Encore plus, elle te dit même lorsqu’elle a soif (besoin d’eau), lorsqu’elle a besoin d’un détartrage ou quoique soit qui ne va pas.

On n’achète pas une machine à café ; on investit dans du bonheur quotidien

 

Je vous entends, ce n’est pas donné ; la moins chère (celle que j’ai, la A1) est à 1199$ – avec un moulin top qualité intégré. De l’autre côté, c’est exactement ce dont j’avais besoin car mon café, je le bois noir façon américano, ou en filtre — pas besoin du mousseur à lait. Fiou ! Je vous laisse le soin de zieuter ces belles petites bêtes

Si par contre le rituel café vous relaxe — du pesage jusqu’au nettoyage —, allez en direction des machines manuelles. Leur gamme « de base » reste de très, très haute qualité et donnera certainement un café comme vous avez l’habitude d’acheter au café indépendant du coin.

edika_A1_machine_cafe
Ma machine à café A1, que j'adore au plus haut point et la remercie tous les matins de me préparer enfin du bon café. ©Édika
La qualité du café

 

Le deuxième aspect très important pour arriver à un café qui vous fera vibrer tous les matins, est la qualité de ce dernier. Si vous prenez le temps d’investir dans une machine à café d’exception, SVP, rendez honneur à la machine en achetant du bon café de microtorréfacteurs québécois ! Le café est un monde en soi, tout comme le vin. Amusez-vous à déguster plusieurs types de café et prenez le temps de vous informer.

Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir des cafés indépendants qui, en plus de torréfier eux-mêmes les grains, vont même aller les choisir directement sur le terrain. Le contrôle qualité de la cueillette jusqu’à l’empaquetage est donc optimal et en plus, on est assuré d’un commerce équitable et du bien-être des fermiers.

Du vrai bonheur…

 

Je ne vais pas dire que ma machine A1 a changé ma vie, mais… presque ! Quel bonheur de pouvoir savourer ENFIN un café comme mes cafés préférés du coin, soit le Paquebot et Structure. Acheter leurs grains – ou celui d’un autre micro torréfacteur comme ma dernière découverte, Tunnel Espresso, pour le savourer tous les matins ou l’après-midi est devenue réellement une source de motivation et d’excitation.

D’ailleurs, petite parenthèse, je suis absolument tombé en amour avec ce café de Tunnel — une explosion de bleuets en bouche, avec des arômes d’amandes… Une vraie gorgée de financier aux bleuets.

Enfin… Dès la première gorgée de votre premier café avec l’une de ces machines, je vous assure que tous les sous investis seront justifiés. Croyez-moi !

 

Jetez un œil ici afin de voir les détaillants où retrouver les produits Édika.

cafe_le_cuisinomane
Ma collection café du moment...
2 Commentaires
  • Chantal Bruneau
    Publié le 17:36h, 03 août Répondre

    Il y a un autre paramètre… faites le café, dans la même machine avec les même grains, un avec l’eau du robinet (qui contient souvent du chlore) et l’autre avec une eau de source, Faites une dégustation des deux et vous me direz des nouvelles…

    • Tommy Dion
      Publié le 19:12h, 03 août Répondre

      Ça, c’est un autre très bon point ! Ce que j’adore des machines automatiques Édika est qu’ils ont tout un filtre d’eau 🙂 Je vais d’ailleurs l’ajouter à mon article. Merci pour votre commentaire très pertinent !

Ajouter un commentaire