À Pâques, au Québec, la tradition est au brunch en famille, le gigot d’agneau, le jambon, le chocolat… Et la brioche du carême !

Si cette dernière est possiblement la moins connue, on constate tout de même depuis les dernières années un certain essor. Si bien qu’aujourd’hui, la majorité des boulangeries à Montréal et au Québec propose la brioche du carême sitôt qu’avril se montre le bout du nez.

Fidèle à mes habitudes, je suis parti à la conquête de la meilleure brioche du carême de Montréal.

À lire aussi : mon dossier croissants.

Qu’est-ce qu’une brioche du carême ?

La brioche du carême est simplement une brioche ronde au beurre — parfois à la levure, parfois au levain —, aromatisée d’un mélange d’épices (ou uniquement de cannelle), puis garni de raisins et de temps à autre d’écorces d’oranges confites. On la reconnaît par sa croix blanchâtre sur le dessus traditionnellement à base d’eau et de farine, mais certaines boulangeries optent pour un glaçage.

On peut la déguster température pièce, légèrement chauffée, avec un trait de caramel fleur de sel, ou une noix de beurre.

Pour moi, la parfaite brioche du carême répond à ces critères :

  • Elle doit être tendre et moelleuse ;
  • Avoir un goût de beurre ;
  • Le mélange d’épices doit être bien dosé ;
  • Légèrement sucrée ;
  • Il doit avoir une présence marquée de fruits confits, sans toutefois prendre le dessus ;
  • Elle n’a pas besoin d’être chauffée pour être appréciée. Si elle se déguste toute seule à même le sac en sortant de la boulangerie, c’est bon signe !

Cela dit, les brioches ont été jugées selon la texture, le goût, puis le niveau de plaisir lors de la dégustation.

Avant de vous dévoiler mes notes de dégustation, je dois, en toute honnêteté, vous confier que la « game » est loin d’être aussi excitante que celle des croissants : j’ai constaté clairement un manque d’amour pour cette pauvre brioche !

Néanmoins, même si la majorité des dégustations furent plutôt décevantes, deux adresses remportent facilement la palme de la meilleure brioche de Montréal.

Légende :

⭐ Médiocre

⭐⭐ Pas mal

⭐⭐⭐ Très bien

⭐⭐⭐⭐ Magnifique !

Brioches du carême sous la loupe
 
Brioche à Tête

Les rois de la brioche à tête rendront-ils honneur à la brioche du carême ? Côté texture, tout y est : c’est moelleux, c’est doux en bouche, c’est plaisant en bouche. Côté goût, c’est moche, ça tombe à plat, il n’y a pas de complexité. Très peu d’assaisonnements et de raisins. Le niveau de plaisir peut toutefois augmenter si on la déguste avec une tartinade ou une confiture.

  • Prix : 2,20$
  • Texture : ⭐⭐½
  • Goût : ⭐½
  • Niveau de plaisir : ⭐½

brioche_careme_montreal_brioche_tete
Brioche à Tête. Belle texture, mais peu de saveurs.

Butterblume

À première vue, les attentes sont élevées. À la première dégustation, les attentes sont comblées ! Extrêmement moelleuse, pas trop sucrée malgré un léger glaçage sur le dessus, les raisins et écorces d’orange confite sont bien dosés et de qualité. Côté goût, il y a une certaine complexité : je suspecte qu’elle soit faite au levain. Il y a une petite acidité qui donne envie d’y revenir, puis de passer à la suivante !

  • Prix : 14$/6 brioches
  • Texture : ⭐⭐⭐½
  • Goût : ⭐⭐⭐
  • Niveau de plaisir : ⭐⭐⭐½

brioche_careme_montreal_butterblume
Butterblume. Rien à dire !

Fous Desserts

Je ne sais pas si on peut dire que c’est une brioche du carême, mais elle est bien fameuse. La brioche est entièrement couverte d’un glaçage craquant au sucre, qui cache une moelleuse et aérienne mie. La brioche n’est pas trop sucrée, par chance, car l’extérieur l’est beaucoup. On goûte bien la cannelle, mais elle ne contient aucun fruit confit.

  • Prix : 2,25$
  • Texture : ⭐⭐
  • Goût : ⭐⭐½
  • Niveau de plaisir : ⭐⭐½

_brioche_careme_montreal_fous_desserts
Fous Desserts. Brioche du carême ?

Boulangerie de Froment et de Sève

Nature, aux raisins et au sucre d’érable : voici les trois choix de brioches que la boulangerie propose. J’ai opté pour celle aux raisins (la plus traditionnelle) qui, malgré l’omniprésence des fruits secs, tombait à plat. Aucune épice pour agrémenter la dégustation, le glaçage sans saveur et la présence jaune d’œuf cuit aux extrémités (la dorure) ne m’ont pas tout à fait charmé !

  • Prix : 1,70$
  • Texture : ⭐⭐
  • Goût : ⭐
  • Niveau de plaisir : ⭐

brioche_careme_montreal_boulangerie_froment_de_seve
De Froment et de Sève. Un peu tristounet.

Automne Boulangerie

Très fameuse ! Le mélange d’épices laisse percevoir de la cannelle, certes, mais aussi de la muscade et du clou de girofle. Ajoutez à cela raisins de Corinthe, écorces d’oranges confites et gingembre, pour une brioche loin d’être plate. L’utilisation d’un petit pourcentage de leur farine signature intégrale Beaubien ajoute une belle complexité.

  • Prix : 8,50$/4 brioches
  • Texture : ⭐⭐⭐
  • Goût : ⭐⭐⭐½
  • Niveau de plaisir : ⭐⭐⭐½

brioche_careme_montreal_boulangerie_automne
Boulangerie Automne. Le plaisir de la complexité y est !

Le Pain dans les Voiles

Au visuel un peu plus petite, mais qui fait tout de même saliver. Comme la majorité des créations du Pain dans les Voiles, cette brioche se veut gourmande en beurre, avec une juste dose d’épices et de sucres.

  • Prix : 2$
  • Texture : ⭐⭐
  • Goût : ⭐⭐⭐
  • Niveau de plaisir : ⭐⭐½

brioche_careme_montreal_pain_dans_les_voiles
Pain dans les Voiles. Pas mal !

Boulangerie Jarry

Dodue, aérienne, fluffy, mais tombe un peu à plat côté épices. La texture est très plaisante, mais au goût, il y a un manque de complexité. À déguster tiède avec un trait de caramel fleur de sel.

  • Prix : 1,90$
  • Texture : ⭐⭐⭐
  • Goût : ⭐⭐
  • Niveau de plaisir : ⭐⭐½

brioche_careme_montreal_boulangerie_jarry
Boulangerie Jarry. Excellente texture, un petit manque côté goût.

Première Moisson

Plutôt dense, mais un bon goût de cannelle et de raisin. Saveurs et textures, on est littéralement dans le pain aux raisins : chaud avec du beurre, ça passe.

  • Prix : 1,55$
  • Texture : ⭐⭐
  • Goût : ⭐⭐
  • Niveau de plaisir : ⭐⭐

brioche_careme_montreal_premiere_moisson
Première Moisson. Comme un pain.

Le Toledo

À la lumière de leur délicieuse brioche nantaise, celle du carême du Toledo est très moelleuse et pas sèche du tout (texture très très similaire à la Boulangerie Jarry). Ce que j’ai préféré de celle-ci est l’utilisation d’un mélange d’épices maison, au lieu d’uniquement de la cannelle : une petite attention qui fait la différence !

  • Prix : 2$
  • Texture : ⭐⭐½
  • Goût : ⭐⭐½
  • Niveau de plaisir : ⭐⭐½

brioche_careme_montreal_toledo1
Boulangerie Le Toledo. Très bien !

La palme de la meilleure brioche du carême de Montréal

 

Revient à… celle du Butterblume et Automne Boulangerie, sans aucune hésitation ! À température pièce, chaude, avec du beurre, du caramel, une tartinade ou simplement nature : si la brioche est un de vos péchés, elles méritent le détour.

Mention aussi à celle du Toledo, qui suit derrière. La Boulangerie Jarry et Le Pain dans les Voiles se partagent la troisième position.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *