Parcours gastronomiques à Montréal – Itinéraire gourmand Plateau Mont-Royal

fromagerie_montreal_plateau_mont_royal

Parcours gastronomiques à Montréal – Itinéraire gourmand Plateau Mont-Royal

Si vous pensez que c’est une semaine de relâche « ordinaire » qui s’annonce à Montréal, détrompez-vous. Ou du moins, c’est vous qui en aurez décidé ainsi ! C’est à vous de rendre cette semaine de relâche « extraordinaire », parce qu’en plus de ces tonnes d’activités à faire à Montréal pendant la relâche (lire mon dossier pour Tourisme Montréal ici), j’ai décidé d’aller encore plus loin en vous proposant des parcours gourmands aux cinq coins de la ville à faire à pied.

Pour moi, c’est le moment idéal de se réapproprier Montréal. Refaire connaissance avec son quartier. Ouvrir ses œillères, laisser à la maison son petit côté snobisme en allant visiter les quartiers voisins… Parce qu’on va se le dire, il n’y a pas meilleur moyen de découvrir une ville ou un quartier en le « mangeant » et en allant directement à la rencontre des artisans, des chefs, des boulangers, des pâtissiers, des charcutiers, des baristas et en engageant le dialogue.

Avant de vous laisser sur mes suggestions, sachez que j’aurais pu écrire un livre complet en proposant des itinéraires gourmands selon les quartiers (y a-t-il une maison d’édition dans la salle ?)… Imaginez comment ç’a été difficile de n’en choisir que cinq. Notez également que tous les parcours proposés ci-dessous sont entièrement réalisables en une demi-journée et à la marche. Enfin, je me suis permis d’en mettre plus que pas assez ; vous pouvez en prendre et en laisser, tout dépendant vos préférences et vos ambitions… N’oubliez surtout pas quelques sacs réutilisables !

En solo, en duo, en famille, en respectant les consignes et SURTOUT, en ayant l’estomac bien ouvert, voici mon itinéraire du Plateau Mont-Royal !

À lire aussi…

Parcours gourmand Villeray/La Petite-Italie

Parcours gourmand Hochelaga-Maisonneuve

Parcours gourmand Sud-Ouest (Petite-Bourgogne/Saint-Henri)

Parcours Gourmand Vieux-Montréal

(Re)découvrir le Plateau Mont-Royal

 

Point de départ : pour les gens à pied, station de métro Sherbrooke. Si vous êtes en voiture, stationnez-vous près de La Panzeria, situé sur Saint-Denis presque au coin Duluth.

Distance : environ 5 kilomètres si stationnement près de La Panzeria et 5,1 kilomètres depuis la station de métro Sherbrooke.

 

Voir la carte du parcours

 

Premier arrêt, le meilleur des Pouilles à La Panzéria

La région des Pouilles (visuellement, le talon de la botte d’Italie) n’a plus de secret pour cette famille native de près de Bari. C’est ici que vous dégusterez l’un des meilleurs et le plus traditionnel panzerotti — à ne pas confondre avec le calzone — et pour moi, la meilleure focaccia barese de la ville. En attendant que Davide prépare votre panzerotti, laissez Pierpaolo vous préparer le meilleur cappuccino « à l’italienne » du Plateau. Puis, repartez avec une focaccia dans votre sac.

Mes choix : Cappuccino, panzerotti et focaccia.

 

Deuxième arrêt, séduction libanaise au Café Chez Téta

Voici une autre famille qui souhaite partager une partie de leurs mœurs familiales et recettes traditionnelles libanaises. Prenez un manouché cuit à la minute dans le four libanais que vous dégusterez sur-le-champ, ainsi qu’un café cardamome en attendant votre commande. Si vous venez de prendre un cappuccino à La Panzeria, ne vous en faites pas : c’est deux petites gorgées ! N’oubliez surtout pas de repartir avec une salade fattouche — en demandant la vinaigrette à part —, pour le soir ou le lendemain. J’insiste, puisque c’est la meilleure fattouche mangée à vie.

Pour le manouché, voici mes choix : zaatar-fromage (avec laitue et tomates) ou kafta.

Mes choix : manouché, café cardamome et brownie halva.

 

Troisième arrêt, pause fika à La Dépendance — espace HYGGE

Lorsque nous pouvions encore travailler dans des cafés, La Dépendance était mon endroit favori absolu où m’y installer travailler. Le style scandinave — autant dans le décor que dans les pâtisseries et assiettes salées — est tellement bien assumé qu’on ressent son effet « Hygge ».

Mes choix : kanelbullar, bundt et latté aromatisé.

 

Quatrième arrêt, du bon pain… à la Boulangerie Le Toledo

Si vous aimez autant le pain que moi, cet arrêt est obligatoire, car c’est l’une de mes boulangeries préférées de la ville. Oui, il y a bien plus que du pain… Les croissants, le flan et les brioches sont aussi bien bons, mais comme ce n’est pas votre seul arrêt de la journée, allez-y pour une (ou deux) bonnes miches. Mon préféré ? La tourte du Mont-Royal. Les gourmands opteront pour « le pain qui tue », avec noisettes caramélisées, huile d’olive et miel.

Mes choix : tourte du Mont-Royal et flan à la saveur du moment.

 

Cinquième arrêt, la crème de la crème des sandwichs au Provisions Pt.2

Vous allez vouloir vous arrêter ici que si vous avez envie d’un des meilleurs sandwichs de Montréal. Du burger au Cabano, il n’y a aucun mauvais choix. Si vous passez droit, question de digérer un petit peu, assurez-vous d’ajouter cette adresse à votre liste pour une prochaine fois. Sinon, ils offrent une très chouette sélection de vins nature.

Mes choix : n’importe quel sandwich, selon vos envies.

 

Sixième arrêt, tentez de rester calme chez Fous Desserts

Ma pâtisserie chouchou de la dernière année. J’aime le côté japonisant des pâtisseries, toujours avec un mariage de techniques françaises et japonaises impeccables. Prenez une petite boîte à emporter… Vous ne regretterez pas. Oh, c’est également ici mes croissants préférés en ville !

Mes choix : le Kalingo, le croissant, les brioches, la création du moment avec du matcha, et… Le latté Hojicha.

 

Septième arrêt, faire le plein de fromages chez Bleu et Persillé

La plus belle fromagerie du quartier ! Bien que ce soit les fromages les vedettes, cette petite fromagerie est une vraie mine d’or d’autres produits d’exception. Charcuteries, truffe (en saison), caviar (sur commande), lait, beurre et yogourt fermiers et un mur de produits du Québec. Profitez également du sommelier-fromager sur place pour accorder vos emplettes avec le parfait vin du Québec !

Mes choix : les fromages Zacharie Cloutier, le Cru Berger, le Gré des Champs, le MacPherson de l’Isle.

 

Huitième arrêt, caféine et chocolat au Café Névé

Un arrêt « short and sweet » vous attend au Café Névé. Si l’envie d’un dernier petit café pour la route vous prend, c’est ici votre meilleur choix. Névé est aussi renommé pour leur latté au Nutella, vous serez prévenu. Oh, et les biscuits dans la vitrine… Nul besoin d’y résister : ils sont aussi bons et gourmands qu’ils en ont l’air. Ils sont tout petits… Allez hop, un pour la route !

Mes choix : le (petit) biscuit et le latté au Nutella (tant qu’à y être… !)

 

Neuvième et dernier arrêt, tortilla, pan con tomate et tapas au Ibéricos — Taverne à tapas

Pour le dernier arrêt, je voulais absolument vous faire découvrir ce restaurant espagnol. Prenez quelques tapas à emporter pour le soir, le lendemain ou le surlendemain, puisque plusieurs plats sont vendus surgelés. En ayant moi-même testé deux, une fois décongelé, c’est « ni vu ni connu » et délicieux.

Mes choix : quelques croquettes, les boulettes de porc, tortilla et cannelloni.

 

Pour d’autres adresses gourmandes, voir mes adresses préférées de la rue Saint-Denis, ainsi que celles de l’Avenue Mont-Royal.

No Comments

Post A Comment